A découvrir

La boîte à lire

Parlons culture, parlons lecture !

Tous les matins je prends le même chemin pour aller à la gare, longeant les bords de Marne. Puis un soir j’aperçois une grosse boîte, sur pied, un peu comme une vitrine, remplie de livres. Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ??
J’ai poussé la curiosité (et la réflexion) un peu plus loin que ça ! Il s’agissait en fait d’une boîte à lire.

Le principe ? Vous avez à votre disposition des livres, gratuitement, et en échange vous en replacez un autre. C’est l’occasion de découvrir de nos nouveaux ouvrages et de proposer à d’autres lecteurs ceux que vous avez aimés.

Un petit mot de la municipalité de Neuilly-Plaisance qui en a déjà installé 5 :

boitealire3_lpav

C’est une initiative des Librairies Decitre. En 2011, les dirigeants créent le Fonds Decitre afin de mener des actions pour la lecture, l’écriture et la culture. Le phénomène des Boîtes à lire a démarré aux Etats-Unis et c’est en 2014 que le Fonds Decitre a installé ses premières boîtes en Rhône-Alpes. Depuis on en trouve un peu partout en France.

Qu’y a-t-il dans ces boîtes ? De tout mon général ! Entre le QUID 2000, des objectifs bac pour 1ère et terminale S, on trouve aussi un guide sur la culture et l’histoire de la Sicile, un livre en italien, un autre en anglais et de grands classiques comme « Mon bel oranger » de José Mauro de Vasconcelos (lu au collège, presque incroyable de trouver un exemplaire ici !) et « Le fantôme de l’Opéra » de Gaston Leroux. Tout dépend des échanges entre lecteurs !

Verdict ? J’avoue bien aimer l’idée. J’espère que les utilisateurs prennent cela au sérieux et jouent le jeu. Quand tout est gratuit je crains toujours l’égoïsme… Parce que cette initiative n’est pas à sens unique. On n’oublie pas de mettre un autre livre quand on en emprunte un. Et on ne se sert pas « juste » parce que c’est gratos.

Si je devais mettre un livre ? Sans hésitation, des livres que j’ai dévorés, que j’ai adorés, que j’aurai envie de lire une seconde fois ! Entre autre « Paroles » de Jacques Prévert, « Ne lâche pas ma main » et « Un avion sans elle » de Michel Bussi, « Central Park » de Guillaume Musso et « Bérénice » de Racine. J’ajouterai même un gentil petit mot pour le lecteur de mon livre adoré !

Et vous, est-ce que l’idée vous plait ? Vous aimeriez participer ?

boitealire_lpavboitealire2_lpav

boitealire4_lpav

boitealire5_lpav

boitealire6_lpav

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s