Billets d'humeur

Laissez-moi déculpabiliser tranquille ! #mèrepasparfaite

bree-vandekamp

C’est un peu l’agacement qui m’anime aujourd’hui. C’est mal je sais. Mais ça me soulage de « porter la plume dans la plaie », comme disait Albert Londres.

Le thème du jour sera donc « la DÉ-CUL-PA-BI-LI-SA-TION ». Ce n’est pas facile à dire. Et à faire ? Pareil.

Tout a commencé lundi. Je voulais varier les repas de ma fille âgée de 20 mois. J’adore chercher des recettes de cuisine, pourquoi ne pas faire la même chose pour elle ? Je tombe donc sur un post Facebook de Marmiton qui nous explique un peu les menus types, les aliments à favoriser et ceux à éviter. Rien de nouveau sous le soleil me direz-vous. Sauf que… (c’est là que l’agacement commence), il y a plein de mamans pleines de principes et de savoir-mieux faire que les autres, qui se sont lâchées sur les commentaires.

#21_deculpabiliser

Bah oui mère parfaite, tu es organisée, c’est bien. J’ai essayé moi aussi de faire à ma fille des purées 3 étoiles et des compotes Top Chef. Mais je n’y suis pas arrivée sur la durée. J’ai craqué. Tu rentres le soir, tu t’es collée 2h de transport, t’as eu une journée de naze. Bref t’es crevée. Alors Juliette mange souvent des petits pots Blédina. Ca ne l’empêche pas d’aimer le bon fromage, les cuisses de poulet, les fruits frais et le chocolat noir.
Nous ne sommes pas infaillibles. Le mythe de la SuperMaman c’est bon pour les citations qu’on trouve sur Pinterest. Ce n’est pas simple de devoir se justifier, de devoir s’excuser, de regarder ses pompes parce que tu fais réchauffer un petit pot au poulet alors qu’il sent le poisson. Oui j’ai eu honte ! Mais gardons à l’esprit que nous faisons avec nos moyens, avec nos forces. Cela n’empêche pas nos enfants de bien grandir, d’être heureux, de jouer, courir, rire, dormir comme des souches, sourire et dire « Mamaaaaaan » 50 fois par jour.

Non, nous ne sommes pas rageuses. Envieuses ? Peut-être. Nous souhaitons juste déculpabiliser tranquille parce que nous ne rentrons pas dans le moule bien beurré de la mère sans défaut.

Voilà. Il faut accepter de ne pas réussir à chaque fois. Il faut accepter de ne pas être parfaite et de ne pas faire soi-disant aussi bien que les autres. Ce n’est jamais simple de tout concilier entre la vie professionnelle, la vie de famille, le temps pour soi. Il n’est pas rare que ça déborde, qu’on ne fasse les choses qu’à moitié. Je ne cherche pas à nous trouver des excuses. Mais la culpabilité vient de la comparaison que l’on fait avec ceux qui nous entourent. « Quand je vois ma cousine qui arrive à tout gérer, ça me rend dingue ! Je ne sais pas comment elle fait. ». Elle fait. Point. Mal, bien ? Peu importe. Ta cousine envie certainement d’autres femmes. C’est sans fin ! Elevons nos enfants dans l’amour ce sera déjà bien.

Et comme j’ai commencé avec une citation, je terminerai de la même façon. « Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants ».

 

* Ces citations sont le fruit de mon imagination. Vous retrouverez aisément leurs soeurs jumelles sur les forums et réseaux sociaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s