Billets doux·Coin lecture

LECTURE – « Quelqu’un pour qui trembler »

Bonjour les amis !

Il y a quelques mois je vous parlais d’un feel book que j’avais fini de lire dévorer, « Tu comprendras quand tu seras plus grande » de Virginie Grimaldi.

L’une d’entre vous (coucou Nathalie ! ^_^) m’a alors conseillé d’acheter « Quelqu’un pour qui trembler » de Gilles Legardinier. Si j’ai aimé Grimaldi, j’aimerai Legardinier. Dans le 1000 Emile !

Le pitch de l’histoire : Thomas est médecin. Il a choisi de partir en Inde, dans un village perdu, il y a plusieurs années pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent. Un jour il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui. Alors ses certitudes vacillent. Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route.

Ce livre est un véritable coup de cœur. J’adore tomber sur ces histoires que je n’arrive pas à quitter. Tu sais, ces livres que tu ne te résous à fermer que parce que tu arrives au bureau. Ces histoires que tu lis même en marchant (mais en regardant à gauche et à droite avant de traverser !).

Les personnages m’ont fait rire, pleurer, attendrie. Des personnages touchants, plein de vie, d’amour, d’espoir, d’envie, de force, de plaisir. Ces personnages, s’ils prenaient vie, tu aimerais les avoir dans ta famille ou dans ta bande d’amis.

Le bonus que tu n’attendais pas : la postface de l’écrivain qui s’adresse à ses lecteurs, avec bienveillance et tendresse. Des mots qui te font comprendre l’attachement qu’ont les écrivains à leurs histoires et le plaisir qu’ils ont à nous la transmettre. En somme des mots qui te font aimer Gilles Legardinier.

Comme à mon habitude, je lis toujours un livre crayon de papier à la main. Je sélectionne les passages que j’aime particulièrement, ceux qui résonnent en moi, ceux qui me font du bien. Je ne les relierai peut-être pas mais au moins, ils sont là, repérés entre 2 [crochets] et ça me rassure. Ce sont un peu les témoins d’une histoire qui m’a plu.

Je vous laisse donc avec ces quelques extraits du livre. En espérant vous donner l’envie d’en lire davantage !

legardinier1_lpav legardinier2_lpav legardinier3_lpav legardinier4_lpav legardinier5_lpav legardinier6_lpav legardinier7_lpav legardinier8_lpav

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

7,80€ à la Fnac (ou au même prix chez votre libraire de centre-ville !)

Crédits photos :
Gaëlle Marcel / Ben White (2ème photo)/ Jan Kahanek / David Mao / Anna Jimenez Calaf / Alexandra Seinet / moi-même

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s